Des sons...1


 
  Selectionnez une piste en cliquant.
Selon la vitesse de votre connexion
il faudra un moment pour la charger.

Aller à SONS — 2
...LA MUSIQUE
COMPOSITIONS
DES SONS...
LA VIE
LIENS
CONTACT
ACCUEIL
 

Beautiful Water
Lac Simcoe, le lac au bord duquel j'habite, était appelé Ouentironk, ou « belle eau », par le peuple Huron. Cette oeuvre de vingt-six minutes, écrite pour soprano, 4 tambours et orchestre, est née de mes rencontres avec le peuple Chippewa qui habite l'île de Georgina, l'une des îles du Lac Simcoe. 

Cette langue si simple
J'ai écrit plusieurs pièces électroniques pendant les années quatre-vingts. À l'époque, Paris était le centre du monde de la musique électronique et électroacoustique (sans doute l'est-elle encore !). Cette langue si simple est conçue comme symphonie électroacoustique. Je me rappelle que François Bayle, l'un des plus connus des compositeurs français de musique électroacoustique, a présenté l'oeuvre lors de la première mondiale. Il a parlé de « l'orchestre qui surgit de la texture sonore. » Absolument ! Je ne pourrais mieux l'exprimer.  

Extension 1
Il y a quelque chose d'unique dans la façon dont on peut jouer la guitare qui ne m'a pas frappé avant de commencer à travailler sur cette commande - on n'a pas besoin des deux mains pour la jouer ! En tapant assez fort avec les doigts de la main gauche, on peut faire vibrer clairement les cordes. Alors, la main droite est libre pour jouer en contrepoint. En écoutant cet extrait, rappellez-vous que vous écoutez un enregistrement en direct de la première au Centre Pompidou à Paris. C'est un seul guitariste qui joue !

La voix de l'orateur
De la même façon que les techniques de composition instrumentales ont eu une influence sur mes compositions électroniques, j'ai vite decouvert que l'inverse était également vrai : mes oeuvres instrumentales ont commencées à refléter la gestualité de la performance électronique. Ce morceau, écrit pour percussion solo et orchestre, est un parfait exemple des processus de performance électroniques traduits en termes instrumentaux.

Forest Water
Ceci est la deuxième pièce d'un triptyque qui s'appelle L'eau de la forêt. C'était une commande du festival SPLASH ( SPLASH festival) en 2012. Ce triptyque était donné pour la première fois comme partie d'une séquence de dances qui a eu lieu sur une plage au bord du lac Simcoe. Les thèmes globals du triptyque sont l'eau et la forêt - d'ou le titre ! L'orchestration en est plus compliquée que ça n'en a l'air : en réalité, les instruments à cuivre ne peuvent pas maintenir des notes aussi longtemps ! Contourner ce genre de problème est une des choses les plus fascinantes dans la composition musicale.